La chasse aux sulfates : Episode II

Une fois mon problème de shampoing réglé (voir Episode I), je me suis rendu compte qu’au moment du séchage, je sentais encore une irritation. Rapidement j’ai compris que cette irritation était encore due aux sulfates… cette fois ce sont ceux qui ce trouvent dans ma lessive qui sont en cause. J’ai tourné et retourné le problème dans tous les sens, mais il me fallait une nouvelle lessive pour le linge de toilette (pour le lavage des vêtements ou des draps même s’il y a des résidus de sulfates, vu que ça ne frotte pas mon visage, je n’ai pas de réaction allergique).

Me revoilà donc partie dans les méandres d’internet afin de trouver une solution à ce problème. La première solution qui paraissait très simple au départ, faire ma propre lessive liquide au savon de Marseille. Il existe beaucoup de recettes, mais j’avoue que de voir tout ça, m’a totalement rebutée. Et puis, certaines recettes utilisent carrément des cristaux de soude et avoir ce genre de produit dans une maison avec un enfant en bas âge, ne m’enchantait pas vraiment… Du coup, j’ai vu que certaines personnes utilisent directement des copeaux de savons de Marseille. « Simplissime ! » : voilà la première chose que j’ai pensée, mais en fouillant, j’ai appris que le savon de Marseille laisse des dépôts dans les canalisations et à terme cela peut poser des problèmes.

Le savon type savon d’Alep ne pose pas de soucis de dépôt. Comme le savon de Marseille, il peut être préparé sous la forme d’une lessive liquide. Mais il peut également être utilisé sous la forme de copeaux dans la machine. J’ai acheté des copeaux de savon « d’Alep » et j’ai suivi les conseils du net. Résultat mon linge est propre et sens bon le frais et si on le met comme il faut dans la machine, il ne reste aucun résidu !

copeaux

Voilà comment je procède : je mets d’abord la moitié de mon linge dans la machine, je mets l’équivalent d’une à deux cuillère(s) à soupe de copeaux sur le linge et enfin je mets le reste du linge. Du coup les copeaux sont au milieu du linge et seront intégralement utilisés au cours de la lessive même à basse température (30°C).

Une grande partie des sulfates imprégnés sur le linge sera partie après un premier lavage et le reste partira petit à petit…

Merci le savon d’Alep, grâce à toi j’ai dit adieu (ou presque) aux sulfates !

aroma zone

Plusieurs sites proposent l’achat de copeaux/paillettes de savon « d’Alep ». J’ai acheté les miens sur le site Aroma-Zone que j’aime beaucoup. C‘est du savon « d’Alep » fabriqué en France selon la tradition, mais avec principalement de l’huile d’olive et peu (2%) d’huile de baie de laurier, car ce dernier ingrédient même s’il est très intéressant pour la peau n’a pas de grand intérêt dans une lessive et augmenterait le coût du savon.

2 thoughts to “La chasse aux sulfates : Episode II”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *